Naissance

Le moment exacte de la naissance de Reisbach n'est pas connue. Ainsi, l'origine du nom n'est pas claire. On suppose, que le nom vient du mot du moyen-haut-allemand "rise", que signifie environ "pente". Vers 760, Reisbach se trouve pour la première fois dans un acte officielle - c'est dans le manuscrit du monastère de Wessobrunn. Dans ce temps, le duc Tassilo de la Bavière donnait Reisbach à ce monastère.

La chapelle de la sainte Wolfsindis
voir les détails
la chapelle de Wolfsindis
(Foto:www.reisbach.de)

Du même temps date la légende de la sainte Wolfsinids, au quel est sacrée la chapelle y représenté. Le professeur et chanoine de Resibach, Maximus de Imhof, avait une très grande vénération pour cette sainte. C'était donc à son initiative qu'on bâtissait la chapelle sur une source. Cette construction n'était qu'à réaliser grâce au deuxième grand évêque auxiliaire de Reisbach, Ignaz de Streber.

La sainte Wolfsinis est aujourd'hui la patronne de Reisbach et on la vénère encore. La preuve sont les nombreuses exvoto dans l'église. Chaque année, le deuxième septembre, on fête le jour de la sainte avec une cortège et une messe. A l'eau de la source, on attribue un effet curatif spécial pour les maux d'il.

Le synode de Reisbach 799

Le but de ce synode était de la remise en ordre de l'église en Bavière. Les décisions du synode de Reisabach impliquaient beaucoup de ordonnances pour les prêtres, les clercs et les laïques. D'après les canons synodaux de Reisbach, le commandement de l'amour est la prémisse pour la messe. Dans les canons suivants, les clercs et les moines était obligé à respecter strictement l'ordre de vie qu'ils avaient choisi. La colonne du synode à la fontaine du marché évoque cet événement.

Reisbach sous les comtes de Wart (1200-1438)

Déjà verst 986, les seigneurs comtaux de Wart avaient construit la château fort de Warth. Fin du XIIème siècle, Reisbach était intégré à leurs possessions. Ils régnaient à Reisbach jusqu'à 1438. Dans cette année, il était obligé de vendre le lieu au duc Heinrich le Riche de Landshut. La cité Reisbach et 50 autres proprieté et fermes changeaient le propriétaire.

Le Droit de Bourg(1445)

Le jour de St. Andreas 1445, le duc redonnait les droits de bourg à Reisbach et donnait 3 dates pour les foires : Les jours de St. Magaretha, de St.Michael et le dimanche avant St. Thomas. De plus, il autorisait de faire un marché hebdomadaire chaque "Erchtage" (jeudi). Avec ce droit de bourg on donnait aussi le blason à Reisbach. Le blason montre dans le cadre au-dessus un losange ou "Wecken" bleu-blanc pour la Bavière. Dans la cadre rouge au dessous on voit une houe croisé avec une barre blanche, les bouts courbés.

La guerre de 30 ans (1618-1648)

Même le Vilstal et Reisbach ne pouvait échapper au fléau de cette terrible guerre "La Suède et les Gaulois" ont pillé des citoyens dans le temps de la Pentecôte en 1648 et extorqué des fonds et de la nourriture. Le pire, cependant, est susceptible Niedernhausen ont été infligés. Tous les bâtiments ont été ravagés par la guerre, pillées ou détruites. Toujours selon le témoin local et ministre M. Balthasar - Gleißer: "...tous les paroissiens étaient à quelques exceptions près, a continué, à la mendicité et nourris sur les chats et les chiens, la plupart ont en face d'absence totale de base du tout." Les loups et les sangliers ont pris la haute main dans les années de guerre. toutes les guerres futures jusqu'à la Première Guerre mondiale exigeait grande douleur sur la population.

Fléau des sauterelles pèlerins(1749)

Le 24/08/1749 a attiré une énorme nuée de sauterelles par Vilstal. L'essaim est de 2 heures et une heure large. il semblait comme neige et s'est accompagnée d'une odeur terrible. Le mouvement principal a provoqué un bruit, de sorte que l'on ne pouvait communiquent mal. Les dommages à la récolte des dommages était immense.

Les trois principaux de Reisbach
voir les détails
le monument des 'trois Reisbacher'
(Foto:www.reisbach.de)
Maximus von Imhof (1758 - 1817)

Il était le fils d'un cordonnier à Reisbach. Il fut professeur de mathématiques et de physique et a fondé le chapelain royal Association agricole en Bavière

Franz Xaver von Schwäbl (1778 - 1841)

était en 22e Enfant d'un boulanger née Reisbach. Il était auparavant professeur de lycée de Landshut a été de 1833 à 1841 évêque de Ratisbonne et est enterré dans la cathédrale

Ignaz von Streber (1758 - 1841)

né le fils d'un commis du marché. Il était un expert dans la numismatique et a été nommé à la bibliothèque de la Cour royale de 1821 à 1841 évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Munich - Freising